Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 11:08

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20170722.OBS2445/oumou-traore-mere-d-adama-je-veux-bien-croire-dans-la-justice-si-elle-est-juste.html

Extraits de l'interview :

L'affaire a été dépaysée à la demande de votre avocat, maître Yassine Bouzrou. Que reste-t-il de la confiance que vous portez à la justice française ?

Je veux bien y croire, je veux bien avoir confiance. Nous avons rencontré récemment la juge d’instruction en charge de notre dossier. Elle nous a écoutés, longuement, et nous a semblé déterminée à faire en sorte que toute la lumière soit faite sur notre affaire. J’espère maintenant que la justice sera à la hauteur de cette confiance que je lui accorde encore. Les gendarmes doivent être entendus, mis en examen, et condamnés. Ce jour-même, au départ du rassemblement, j’ai croisé le gendarme qui m’assurait que mon fils était mort après avoir absorbé de l’alcool, après avoir pris des drogues, le 19 juillet 2016. Il m’a menti, on le sait maintenant. Et cet homme travaille toujours ici, comme ses collègues entre les mains desquels Adama est mort. Ils sont toujours libres. Mais pour nous les Traoré, un an après, le bilan est celui-là : un mort, deux frères en prison, et la peine à vie. Je veux bien croire dans la justice, si elle est juste.

 

Vous pensez qu’elle ne l’est pas avec tout le monde de la même manière ?

Oui, et c’est aussi la raison pour laquelle je suis prête, je mènerai ce combat jusqu’au bout. Pas seulement pour Adama, mais aussi pour les autres, parce que je ne veux qu’aucune mère vive cette douleur qui m’habite depuis un an, et qui ne me quittera plus. Aucun homme ne mérite de mourir comme un chien. Il faut que ça cesse. Je veux défendre les droits de nos jeunes. Depuis l’adolescence, j’ai pu voir comme un étau se resserrer autour de mon fils, à l’école comme dans la rue. Les jeunes garçons sont cibles d’humiliations, de contrôles injustes à répétition dans les quartiers populaires. Comme s’ils étaient à craindre, comme s’ils étaient un risque pour notre société. Adama ne demandait rien, c’était un citoyen français qui voulait seulement vivre.

u’espérez-vous aujourd’hui ?

Nous avançons à petits pas vers la vérité, mais il nous reste beaucoup de questions, et nous ne cesserons d’exiger les réponses. Je veux savoir où est mort Adama. Les conversations échangées entre les médecins le 19 juillet 2016 au soir montrent que mon fils ne respirait plus, n’avait plus de pouls au moment où les secours sont arrivés. Alors, que s’est-il passé avant que pompiers et médecins ne débarquent ? Que s’est-il passé dans la voiture vers la gendarmerie ? Que s’est-il passé dans la cour de la brigade, alors que mon fils gisait au sol, menotté, en pleine canicule ? Je veux savoir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vérité et Justice pour Ali Ziri
  •  Vérité et Justice pour Ali Ziri
  • : Halte aux violences policières excessives et disproportionnées! Les droits humains ne doivent pas être sacrifiés sur l’autel de la sécurité.
  • Contact

Profil

Recherche

Catégories

Liens