Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 10:14
  " L'interpellation musclée" (il faudra qu'on en finisse avec cette expression journalistique qui légitime l'emploi de la force ) d'Aulnay sous bois , qui a abouti à la mise en examen d'un policier pour viol, est à rapprocher de ce qui s'est passé en 2015 à Drancy, et qui a été jugé le 17/1/2017, avec un délibéré le 20 février prochain.  Dans les 2 cas, l'usage des matraques télescopiques qui rappelle celui des "bidules" dans les commissariats pendant la guerre d'Algérie, et se rapproche des méthodes de la torture sexuelle, choisie par le gouvernement américain après le 11 septembre.
 
En tous  cas, dans les 2 affaires on peut relever des similitudes:
- Similitudes entre les blessures à l'anus:
 
 - à Aulnay  ( jeudi 2 février) Selon nos informations, le certificat médical du jeune homme de 22 ans fait état d’une déchirure de 10 centimètres à l’anus, pour laquelle il a été opéré en urgence.
 
- à Drancy ( 29/10/2015 - procès  le 17/01/2017)
Est-ce par l’opération du Saint-Esprit que M. Alexandre T. s’est retrouvé avec une « plaie ouverte profonde de 1,5 centimètre » au niveau de l’anus ? C’est la question que s’est posée son avocate et c’est celle qui a semblé occuper les débats pendant trois heures, lundi 16 janvier, au tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis)
 
- Similitudes entre l'argumentaire des policiers et de leurs avocats
 
- à Aulnay; Selon une source proche de l'enquête, contactée par Libération, «l’enjeu de l’enquête va être de déterminer si il s’agit bien d’un viol. Est-ce que les policiers ont introduit volontairement cette matraque télescopique dans son anus ? Ou est-ce que cela s’est produit en donnant des coups et dans ce cas l’enquête pourrait se poursuivre pour des violences. »
Dans une des vidéosurveillances ainsi que des vidéos prises par des témoins «on voit nettement les violences, et à un moment, un coup de matraque télescopique porté à l’horizontale qui transperce le pantalon du jeune homme», d'après cette même source.
 
-à Drancy  : l'avocat du policier déclare :
Son client aurait usé de sa matraque « à l’horizontale » pour parer les coups de pieds d’Alexandre T.
 
 NB : Les matraques télescopiques interdites pour la police en 2000, autorisées en 2013, même pour les municipaux
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vérité et Justice pour Ali Ziri
  •  Vérité et Justice pour Ali Ziri
  • : Halte aux violences policières excessives et disproportionnées! Les droits humains ne doivent pas être sacrifiés sur l’autel de la sécurité.
  • Contact

Profil

Recherche

Catégories

Liens